top of page

Toutes les aides à votre disposition pour changer vos fenêtres

Dernière mise à jour : 13 déc. 2022


Saviez-vous que des fenêtres mal isolées peuvent conduire à une perte de confort thermique et donc à une augmentation de 10 à 15 % de votre consommation énergétique ?


Si ce n’est pas bon pour vos économies, ces pertes énergétiques sont également mauvaises pour l’environnement. Face aux enjeux climatiques actuels et pour permettre aux ménages de réduire leur consommation énergétique, l’État aide, depuis plusieurs années, les foyers qui souhaitent faire des rénovations énergétiques.


Les aides pour changer ses fenêtres ou effectuer des travaux d’isolation sont nombreuses. Quelles sont les conditions d’égibilité et en quoi consistent-elles réellement ? Nous décryptons.


MaPrimeRénov’

Créée en janvier 2020, MaPrimeRénov’ regroupe le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) et l’aide “Habiter Mieux Agilité” de l’ANAH.

Tous les ménages souhaitant réaliser des travaux destinés à réduire la consommation d’énergie de leur résidence principale sont éligibles à cette prime.


Pour bénéficier de cette aide pour changer vos fenêtres, votre logement doit avoir été construit il y a plus de 2 ans, il doit être localisé en France et les travaux doivent être effectués par un professionnel labellisé RGE.

Le montant de cette aide varie selon la nature des travaux, le revenu fiscal de référence (RFR) du ménage et le lieu de l’habitation.


Toutefois, dans la majorité des cas, cette prime octroie 80 euros par équipement pour l’isolation de parois vitrées. Elle peut même aller jusqu’à 100 euros pour les foyers les plus modestes.

Il est parfaitement possible de cumuler MaPrimeRénov’ et la Prime Énergie.


La Prime Énergie


La Prime Énergie fait partie des aides proposées par les fournisseurs d’énergie dans le cadre du dispositif CEE.

Ayant aussi pour objectif d’aider les particuliers à entreprendre des travaux de rénovation énergétique, cette prime peut tout à fait être utilisée pour le remplacement de vos fenêtres.


Valable pour les résidences principales comme pour les résidences secondaires, il suffit juste que votre logement soit construit depuis plus de 2 ans et que les travaux soient réalisés par des professionnels certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).


Le montant de cette prime varie en fonction des travaux engagés ainsi que des revenus fiscaux de référence du ménage. Elle peut toutefois aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

Mise en place par les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburant, cette aide pour changer ses fenêtres est cumulable avec MaPrimeRénov’ mais pas avec les aides de l’ANAH.



L’éco PTZ


Ce prêt, faisant partie de l’ensemble d’aides appelé “bouquet travaux”, constitue une grande aide si vous souhaitez changer vos fenêtres.

Crédit bancaire à taux zéro, l’éco PTZ est destiné au financement de travaux visant à apporter une amélioration de la performance énergétique du logement.

La seule condition pour que le changement de fenêtre rentre dans ses modalités est que les matériaux soient utilisés pour remplacer les parois en simple vitrage.

Accessible à tous, cette aide ne nécessite aucune condition de revenu particulière. Néanmoins, votre logement doit avoir été construit depuis au moins deux ans et les travaux doivent être réalisés par un professionnel bénéficiant de l’appellation Reconnu garant de l'environnement (RGE).

Cumulables avec MaPrimeRenov’ et la Prime Monexpert, le montant de cet éco-prêt peut aller jusqu’à 30 000 euros.


Si vous souhaitez en faire la demande, contactez votre banque pour entamer les démarches.


“Habiter Mieux Sérénité” de l’ANAH


Cette prime a pour vocation d’aider les particuliers dans la réalisations de travaux permettant un gain de performance énergétique globale d’au moins 25% dans leur logement.

Si l’habitation a plus de 15 ans, les ménages modestes pourront profiter de cette aide à hauteur de 35% du montant des travaux HT, dans la limite de 10 500 euros maximum. Pour les ménages les plus modestes, la prime peut aller jusqu’à 50% du montant et 15 000 euros.

Non cumulable avec la Prime Énergie et la MaPrimeRenov’, cette aide peut quand même être utilisée avec un chèque énergie.

Attention : cette aide ne pourra pas vous être accordée si vous avez bénéficié d’un prêt PTZ durant les 5 dernières années.



La TVA réduite à 5,5 %


Les propriétaires ou locataires d’un logement construit depuis plus de 2 ans peuvent bénéficier d’un taux de TVA réduite à 5,5 % sur l’achat des fenêtres et le coût de la main d’œuvre des travaux.


Un simple justificatif d’ancienneté du logement doit être fourni pour bénéficier de cette aide pour changer vos fenêtres. La réduction sera directement appliquée sur la facture.


Cependant, là aussi, les travaux doivent être effectués par un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).



Le chèque énergie


À l’origine ce chèque fut mis en place pour aider les ménages à payer leur frais d’énergie, mais aujourd’hui il peut être utilisé pour réaliser des travaux de rénovation thermique.


Bien que son montant varie en fonction des revenus du foyer, il est généralement compris entre 48 et 227 euros.

Mis en place par l’Etat, vous n’aurez aucune démarche administrative à effectuer pour obtenir ce chèque.

En effet, si vous êtes éligible, vous le recevrez directement chez vous, chaque année.



Envie de faire des économies sur vos dépenses énergétiques ? L’équipe de Fermeture Econ’home se tient à votre disposition pour vous propose un service et des produits sur mesure pour correspondre parfaitement à vos besoins.

Découvrez notre l’ensemble de notre gamme Fenêtres.


Comments


bottom of page